Une application de “copiétonnage“ pour rendre les trajets moins pénibles

© 2017 by Mon Chaperon

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Une application de "copiétonnage" pour rendre les trajets moins pénibles

April 12, 2018

Pour écouter le reportage : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-mon-boulot/une-application-de-copietonnage-pour-rendre-les-trajets-moins-penibles_2669660.html

 

En cette période de grève à la SNCF, on cherche de nouvelles solutions pour se déplacer ou pour rendre les trajets moins pénibles. Une application propose aux salariés de faire le trajet ensemble, à pied ou en transports en commun.

 

 

Après le covoiturage, voilà le copiétonnage ! L'application Mon Chaperon propose de partager un trajet à pied. La plateforme repère qui, dans la communauté, fait tout ou partie du trajet, à quelle heure, pour faire un bout de chemin ensemble. Dans sa version pro, c'est la même chose, mais réservé d'abord aux salariés d'une même entreprise ou de plusieurs entreprises regroupées sur un même site.

D'ailleurs à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, un groupement de 250 entreprises représentant 15 000 salariés a acheté Mon Chaperon. Cinq grands groupes franciliens sont sur le point de franchir le pas. La version grand public - ouverte à tous - compte 8 000 "copiétons". Leur moyenne d'âge est de 30 ans.

 

Rendre les trajets plus sûrs la nuit tombée

 

Si votre entreprise est intéressée, elle achète le système. Vous avez alors un site internet aux couleurs de votre société. Tous les salariés qui le veulent s'inscrivent dans cette communauté. Vous entrez votre trajet et le site vous indique qui, parmi vos collègues, partage au moins un bout de déplacement avec vous, à quelle heure, et par quel moyen de transport. C'est alors à votre collègue d'accepter votre demande ou non. Si tel est le cas, vous commencez alors une conversation par messagerie instantanée pour fixer les détails, l'heure du départ, le lieu de rendez-vous, etc.
 

C'est exactement comme du covoiturage, mais sans voiture ! L'idée reste la même : partager des moments a priori plutôt sympas, faire des rencontres, y compris dans une entreprise "en silos", où tout le monde ne se connaît pas. Et, plus sérieux, rendre des trajets plus rassurants, parce qu'on est accompagnés ou en groupe, par exemple sur une ligne de RER ou de train de banlieue le soir ou encore sur une avenue un peu déserte.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload